Numéro 21 / janvier 2017

L’objet regard à Tournai

Proposition de Monique Kusnierek, présidente de l’ACF Belgique, me fut adressée pour organiser, à Tournai, une soirée préparatoire aux journées de l’ECF, à propos de « L’objet regard ». Dans ce fil, une suggestion de Dominique Holvoet fut celle de rencontrer Bruno Gérard.

Sophie Simon et moi-même rencontrons l’artiste Bruno Gérard dans son atelier de peinture et pastels, à « La Pommeraie », près de Beloeil (comme quoi !), un lieu de vie pour adultes « moins handicapés que autres », comme il préfère le dire.

Son aventure commence il y a plus de vingt-cinq ans par un refus : « pointer » au bureau de chômage. Il accepte un travail à « La Pommeraie », il ne sait pas ce qui l’attend, mais ne veut pas faire de « l’occupationnel » : « Occuper, c’est horrible, c’est attendre entre la vie et la mort. », ajoute-t-il.

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 21 de janvier 2017
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter