Numéro 11 / mars 2013

A propos des Experts de G. Wajcman

« Nous sommes entrés dans l'âge des experts », prévient d'emblée la quatrième de couverture. Un nouvel âge donc ! ? Affirmation forte mais aussi bien souvent galvaudée par de nombreux discours sur la « modernité » qui attrapent chaque « changement » de notre temps comme une profonde mutation à l'échelle anthropologique.

Cependant, Gérard Wajcman évite cet écueil de manière convaincante en prenant appui sur ses recherches sur le regard qui lui permettent de formuler des hypothèses sur les vicissitudes de la narration dans notre société. Il est en effet d'abord question du récit en tant que tel et de la rupture que produira sur lui l'Holocauste. « Qu'il y a des choses qui ne se laissent pas mettre en mots, et que cet inexprimable a destin de faire retour dans l'ordre visuel, cela touche au cœur de la création du xxe siècle. »1 Pour preuve, la déferlante actuelle d'images dont les événements du 11 septembre demeurent le point focal.

 

 


 
1 Wajcman Gérard. Les Experts, Paris, PUF, 2012, p. 14.

 

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 11 de mars 2013
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter