Numéro 12 / mai 2013

Hélène Bonnaud, L'inconscient de l'enfant, Du symptôme au désir de savoir

Au cours des débats houleux à l'Assemblée Nationale au sujet du « mariage pour tous », qui vient d'enflammer les rues de France ces derniers jours, on a pu assister à ce spectacle étrange de catholiques fervents brandissant les idées de Freud au nom du bien-être des enfants possiblement adoptés par des couples homosexuels : cela allait contre les stades infantiles décrits par le père de la psychanalyse. Avec deux « papas » ou deux « mamans », comment l'enfant pourrait-t-il traverser son complexe pour se tourner, comme il va de soi, vers un autre de sexe opposé ? On doit sans doute se réjouir du fait que les concepts les plus courants de la psychanalyse soient passés dans le langage commun, et que depuis Dolto, chacun ait un mot à dire sur ce qui convient le mieux aux enfants, et en particulier, la parole libérée. A quoi bon alors un nouvel ouvrage sur la psychanalyse avec les enfants ?
Vous n'avez pas encore acquis le numéro Numéro 12 de mai 2013
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez acquérir ce numéro. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles.

Me connecter