Numéro 14 / février 2014

Clinique

Courtil en vie

J’ai envie de vous faire parler du Courtil, et sans doute aussi d’autre chose…, mais ne nous égarons-pas ! Pourriez-vous me…

Le mort et le vif

Trois cent vingt mille kilomètres. Il y a toutes sortes de manières de chiffrer le désir. En voilà une. Ce…

Une mère ou le sens de la révolte

Entretien avec la mère d'Alexios, un enfant autiste, dont la vie, depuis la naissance de son fils, est marquée par l'Agonas,…

Si on m'avait dit

Si on m'avait dit que je resterais tant d'années dans une même institution, j'aurais répondu : « Drôle d'idée ! Impossible car j'ai…

Scansions de la vie institutionnelle

Il m'est difficile de dire quel est le fil rouge qui fait l'objet de mon travail au Courtil, il n’est…

Clinique pragmatique et clinique du transfert

Le Courtil n’est pas une institution idéale mais elle existe du choix de loger en son cœur le discours subversif…

Formations humaines

Quelques unes de mes rencontres avec des résidents adultes, adolescents ou enfants accueillis au Courtil, me reviennent, en un éclair,…

Une place singulière

Pourquoi postuler au Courtil ? Je n'étais ni psychologue, ni éducatrice, ni logopède... Longtemps, je n'y ai même pas songé. Ce…

Un apprentissage au quotidien

Travailler au Courtil a été pour moi une rencontre avec un mode de travail particulier. Une approche de la psychose…