23 / LE CADRE ET LE BORD / juin 2018

Deuxième séquence

Guy Poblome : Les textes de cette seconde séquence sont très différents de la précédente et cela en fait tout l’intérêt. Vous pourrez constater comme nous que ces textes répondent assez précisément aux différents axes que Céline Aulit nous a proposé pour cette journée sur le thème du cadre et du bord dans notre clinique. Premier axe, celui qui s’articule autour de la question de l’Œdipe, spécialement autour du troisième temps de l’Œdipe que Lacan a développé dans son Séminaire V et que Jacques-Alain Miller a mis en exergue dans cet opuscule qui s’appelle Du nouveau. Deuxième axe, celui qui est bien forcé, contraint de se passer du cadre œdipien pour tenter de border ce qui excède et ne cesse de refluer par un travail de traduction toujours à recommencer. Troisième axe, celui qui s’arrête à la spécificité de la question de l’autisme et du bord autistique qu’a mis en avant Éric Laurent. Cela donne une série étonnante qui suscitera des échanges et une discussion aussi énergiques que ceux que Thomas Roïc et moi avons eus pour préparer cette séquence. C’est du moins ce que nous espérons. Je vais sans tarder passer la parole à Élaine Collard qui va nous présenter son texte.


 

Crédit photo : Antoine Robiez https://www.flickr.com/photos/enthuan/

Vous n'êtes pas encore abonné au 23 / LE CADRE ET LE BORD de juin 2018
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter