Numéro 1 / février 2012

Rencontre surprenante avec la psychanalyse en Bulgarie

Comment la rencontre avec la psychanalyse dans le champ des soins pour enfants, en Bulgarie, a troué le discours actuel du « tout est possible » ?

Freud définit l’éducation et le gouvernement comme impossibles et, par la suite, il ajoute la psychanalyse à cette série de métiers impossibles. Dans mon expérience professionnelle, je me suis heurtée à l’impuissance de l’éducation et du gouvernement mais ma rencontre avec le troisième métier impossible – la psychanalyse – s’est avérée plus heureuse, notamment grâce à ce qui fait qu’elle est impossible, à savoir qu’elle « s’occupe [...] de ce qui ne marche pas ». Je vais essayer, de vous présenter brièvement comment la psychanalyse nous a aidé, moi et les gens avec qui je travaille, à parcourir le chemin d’une série de fonctionnements impossibles, jusqu’à mettre en fonction l’impossible.

Il faut préciser que mon expérience de psychologue clinicienne...

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 1 de février 2012
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des numéros. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter