Numéro 2 / mars 2012

Sanction et traitement de l’Autre. Quelle responsabilité pour le sujet ?

Lacan situait au même point la volonté de jouissance, c’est-à-dire la pulsion acéphale, et la responsabilité du sujet.

C’est une orientation de travail éclairante pour faire lien avec cette jeune dont les passages à l’acte, c’est-à-dire les passages dans le réel d’une tentative de séparation impossible, remettent régulièrement en question l’inscription dans l’institution.

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 2 de mars 2012
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des numéros. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter