Numéro 2 / mars 2012

Transmettre sa langue pour s’arranger de ses voix

 

Carlo arrive à la consultation en 2009 : il entre et sort du bureau, les entretiens avec Serena durent quelques minutes.

Quand on lui parle, il tressaute et répond juste, oui, non.

Un jour, il dit à Serena : « Ma mère m’a abandonné. J’entends des voix tout le temps ».

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 2 de mars 2012
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des numéros. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter