Numéro 2 / mars 2012

PIPOL 5 : La Santé mentale existe t-elle ?

PIPOL 5 fut un événement à plusieurs titres. Il est parvenu à nouer trois dimensions indispensables pour atteindre son objectif.

La première est politique car ce congrès a constitué le moment de fondation de l’EuroFédération de Psychanalyse. Sa préparation pendant deux années a servi à développer la stratégie de cette politique avec la mise en place de l’Annuaire des Régions de l’EFP qui donne un aperçu des foyers psychanalytiques actifs en Europe, comme autant de noyaux incandescents, et de l’Annuaire des Adhérents qui a fédéré, un par un, les praticiens qui s’orientent de l’enseignement de Lacan, éclairé par Jacques-Alain Miller. Ce moment de fondation qu’a été le congrès, s’il a une haute teneur symbolique, est surtout le premier pas vers quelque chose de nouveau, la présence, en acte, de la psychanalyse d’orientation lacanienne en Europe. Le choix de Bruxelles fut pour cela prépondérant ; le nombre de participants, plus de mille cinq cents, a son importance pour interpeller les pouvoirs publics ; des contacts ont commencé à être noués avec certaines instances comme l’OMS qui ne sont certainement pas restées indifférentes.

La seconde dimension est éthique...

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 2 de mars 2012
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des numéros. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter