19 / DEVELOPPEMENT DE LA PSYCHANALYSE EN INSTITUTION / février 2016

Journée d'étude internationale - Phénomènes cliniques contemporains

Laisse un homme être un homme

Par Lize Desmaricaux

La clinique d’aujourd’hui n’évolue pas hors de la société. Si on veut parler des phénomènes cliniques contemporains, on doit parler aussi de la société contemporaine.

Nathalie Laceur et Lilia Mahjoub se sont entretenues avec Ignaas Devisch, professeur de philosophie médical. Il est l’auteur du livre Ziek van gezondheid. Voor elk probleem een pil?1 Dans cet ouvrage, il interroge la place de la maladie et de la santé dans notre société. Il constate que de plus en plus aujourd’hui, on prend la santé parfaite comme point de mire. Avant, au contraire, on était sain jusqu’à preuve du contraire. La logique s’est inversée car quand on veut atteindre la santé parfaite, on cherche de manière active chaque déviation potentielle. Cependant, cette recherche n’a pas de point final parce qu’il est impossible d’obtenir une réponse définitive et sans appel. Qu’est-ce qu’une santé parfaite? C’est l'absence de tout type d'anomalie ou de maladie. Or si l’on en fait notre point de mire, le paradoxe est que l’on en trouve de plus en plus. En offrant des médicaments pour chaque déviation, on constate à quel point notre société baigne dans une médicalisation généralisée.

Vous n'êtes pas encore abonné au 19 / DEVELOPPEMENT DE LA PSYCHANALYSE EN INSTITUTION de février 2016
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter