Numéro 10 / février 2013

Une clinique en passant

La cour du Courtil est un espace de circulation pour les jeunes et les intervenants entre les différents groupes, l'accueil, la buanderie, la cuisine, le Galet, l'Éveil1... mais également un espace de rencontre pour qui accepte de se laisser surprendre.

Un jeune m'interpelle dans la cour: « T'as travaillé au P1 toi, comment tu t'appelles déjà? » Je lui réponds d'un air extrêmement embêté que moi non plus, je ne m'en souviens pas. Alors qu'un autre jeune s'approche, tendant la main pour me dire bonjour, je lui demande s'il se souvient « comment je m'appelle ». Il reste me regarder sans voix. C'est alors que surgit, de je ne sais où, Arthur qui s'adressant à moi et pointant du doigt ce jeune homme sans voix dit: « s'appelle Jérôme ». Je lui demande alors: « Et moi, tu te souviens? »; « Toi, c'est Jessica ». Heureuse d'avoir retrouvé la mémoire, je le remercie pour cette information et continue mon chemin devancée légèrement par Arthur regardant de biais et en arrière comme pour s'assurer de la direction où je vais. Arrivée devant la porte d'un bâtiment, j'ouvre et Arthur, sur le seuil de cette porte, m'entoure délicatement de ses bras pour faire un « câlin », puis s'en va en courant.

Cette rencontre à plusieurs, bien que jouant de la surprise et de l'équivoque, semble tout à fait banale. Cependant, il n'en est rien lorsque l'on rencontre ponctuellement Arthur en passant dans cette cour depuis un an et demi. C'est cet « instant sujet » au milieu d'un petit groupe d'autres jeunes me surprenant dans ce moment singulier où je lisais le très bel ouvrage d'Eric Laurent La bataille de l'autisme2, un livre aussi éclairant qu'il ne soulève de nouvelles problématiques cliniques, qui m'a donné envie de témoigner « d'une clinique en passant », toujours sur le bord, au seuil des portes où s'inscrit la séparation de deux corps lorsque l'un passe de l'autre côté pour disparaître du regard de l'autre.

 

 


1Le Galet et l'Eveil sont des services transversaux de l'institution qui travaillent dans l'esprit du Courtil, le Galet est un service d'animation et de loisirs, l'Eveil un lieu privilégié pour travailler le rapport au savoir.

2Laurent, E., La bataille de l'autisme « De la clinique à la politique ». Navarin, Paris, 2012.

 

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 10 de février 2013
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter