20 / LES MÉTAMORPHOSES DE LA PUBERTÉ / juillet 2016

Histoire d'école

Le travail avec Aziz nous apprend beaucoup, à nous enseignant-e-s. Il nous faut sans cesse ajuster notre position dans le travail avec les enfants. Traiter notre voix et nos demandes, peser nos exigences, théâtraliser ou se faire toute petite. Rien n'est jamais écrit d'avance. L'observation fine de ce que le sujet élève a à nous dire et à nous apprendre est notre meilleur outil pour pouvoir avancer. Le travail en supervision et le partage au quotidien avec les personnes qui entourent l'enfant sont des moments indispensables qui lui donnent l'opportunité de déployer toutes ses inventions et ainsi, d'accéder, on l'espère, à la maîtrise de nos codes communs.

Vous n'êtes pas encore abonné au 20 / LES MÉTAMORPHOSES DE LA PUBERTÉ de juillet 2016
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter