20 / LES MÉTAMORPHOSES DE LA PUBERTÉ / juillet 2016

Puberté, adolescence et structure

La puberté est un moment de grandes transformations, tant physiques que psychologiques. Freud, s’intéressant à cette période, la considérait d’ailleurs comme une véritable « métamorphose1 » de la subjectivité. Dans son article « Les transformations de la puberté », il se centre notamment sur les transformations subies par les organes sexuels, internes et externes. Selon lui, elles ouvrent des possibilités qui n’existaient pas auparavant - telle la reproduction sexuée entre les hommes et les femmes - ainsi qu’elles modifient l’image de soi d’une manière inédite. La force pulsionnelle, sublimée au cours de la période de latence, investit à nouveau les zones érogènes sexualisées pendant la prime enfance, et se concentre alors principalement sur les organes sexuels affectés par ces transformations.

Traduction par Betina Frattura et Pierre-Yves Gosset.


1 Freud S., « Les transformations de la puberté », Trois essais sur la théorie de la sexualité. Paris, Gallimard, Folio essais, pp. 107-137.

Vous n'êtes pas encore abonné au 20 / LES MÉTAMORPHOSES DE LA PUBERTÉ de juillet 2016
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter