24 / PRATIQUES HORS LES NORMES / janvier 2019

De la clé à la formule-clé

Mathis est orienté au Courtil car, en famille d’accueil, les crises sont de plus en plus fréquentes. Lors de l’entretien de préadmission, la thématique des clés prend toute la place. Mathis est sensible au fait que ma clé ouvre toutes les portes et se montre très intéressé par le fait d’en être le gardien pendant la visite du Courtil. Lors de cette première rencontre, je le sens très inquiet, questionnant l’origine du moindre bruit, parfois anodin, comme la sonnerie du téléphone de l’accueil de l'institution. Nous entendons au loin un ouvrier taper avec un marteau, ce qui met Mathis dans un état de grande perplexité. Sa première réponse fut de prendre mes clés et de vouloir l’enfermer. Mon explication a eu raison de cette idée mais nous avons cependant dû aller voir sur place pour nous assurer qu’il s’agissait bien de l’ouvrier du Courtil.

Ce texte a été initialement présenté lors des journées PIPOL 8 qui se sont tenues à Bruxelles les 1er et 2 juillet 2017.

Vous n'êtes pas encore abonné au 24 / PRATIQUES HORS LES NORMES de janvier 2019
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter