Numéro 6 / septembre 2012

« Cachez ces aisselles que je ne saurais voir »

Ce texte a été présenté lors de la journée de rentrée du Courtil de septembre 2011, dont le thème était "Lire l'événement."

Martin entretient avec son corps des rapports étranges. S’il témoigne d’une certaine bizarrerie, c’est bien que son corps est à lui-même profondément bizarre. On remarque que de croiser son image dans le miroir l’arrête et le trouble. Son image ne semble pas tout à fait constituée ni stable, il met au point des montages compliqués pour venir suppléer à cette béance.

Vous n'êtes pas encore abonné au Numéro 6 de septembre 2012
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter