25 / RIRE ET ÉCLATS / juin 2021

Des soubresauts

Niaralé entre dans l’atelier, le visage fermé. Elle semble engoncée dans sa chaise, dans ses vêtements, dans son corps. Puis, vivement, elle se redresse : « mais je comprends pas pourquoi je fais ça, les profs me disent que chuis énervée mais je comprends pas pourquoi je fais cet atelier. De toute manière, ils ne m’écoutent pas, alors moi non plus je ne les écoute pas. Ils se croient indispensables pour moi mais j’ai pas besoin d’eux. Ils m’écoutent pas ».

On fait, ensemble, une feuille de mots, sur laquelle chacune écrit à son tour un mot qui passe par la tête, sans trop réfléchir, une façon de mettre en route l’écriture.

 

Vous n'êtes pas encore abonné au 25 / RIRE ET ÉCLATS de juin 2021
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter