25 / RIRE ET ÉCLATS / juin 2021

Bonne blague

Axel fréquente régulièrement le Petit atelier ; un habitué des lieux, peut-on dire. L’atelier est d’abord pour lui un lieu de travail : il vient « au cours de dessin » dont il a eu l’idée initiale qu’il lui permettrait un jour de suivre les pas de son « demi-frère des Amériques » (car Axel y a de la famille paternelle qu’il a pu rencontrer avec joie lors d’un séjour marquant), lequel est tatoueur. Axel garde comme souvenir de son voyage un tatouage de son cousin sur son avant-bras : le « A » de Assassin’s Creed – ce jeu vidéo qu’il adore - dont le logo ne comporte pas de barre à l’origine, mais qui a été ajoutée ici pour marquer l’initiale du prénom, Axel. De là, Axel s’est mis en tête d’apprendre le dessin et de devenir tatoueur comme son demi-frère des Amériques. Il fréquente l’atelier toutes les semaines depuis environ deux ans.

Vous n'êtes pas encore abonné au 25 / RIRE ET ÉCLATS de juin 2021
et vous ne pouvez consulter qu'une présentation de cet article.

Pour lire cet article dans son intégralité, vous devez utiliser des crédits. Vous aurez alors accès à l'ensemble des articles de ce numéro.

Me connecter